Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Please, ne me déconfinez pas !

Fort face au Covid mylovelything
© mylovelything

 

Today is the day! 

ça y est, le jour tant attendu par des millions de Français est enfin là. Le sacro-saint 11 mai est arrivé. Les Français vont enfin retrouver leur liberté, leurs habitudes perdues (les avaient-ils vraiment mises de côté?), leur vie sociale, leurs droits de faire [presque] tout ce qu'ils veulent quand ils le veulent.

Cette mise en pause de nos vies, cette concession de 2 mois pour sauver des millions de vies, ces nouveaux modes de vie, ce questionnement permanent sur l'après signifie-t-il que nos vies ont réellement changé ?

Mais voilà, le 11 mai me fait peur...

Certes, notre vocabulaire s'est accru de nouveaux mots ou expressions : confinement, déconfinement, masques chirurgicaux, masques FFP2, COVID-19, coronavirus, #restezchezvous, attestation dérogatoire, gestes barrières, protocole sanitaire... et notre dressing de nouveaux accessoires!

Certains ont appris à faire du pain. Certains ont coupé les cheveux de leurs kids (avec plus ou moins de réussite). Certains ont pris du poids et d'autres en ont perdu. Certains ont trié des milliers de photos et en ont fait des albums. Certains ont lu des livres. Certains se sont découverts des super-pouvoirs et se sont improvisés professeurs tout en télétravaillant. Certaines ont choisi le no bra, le no make-up et le no clothes. Certains ont bu beaucoup (trop?) d'alcool. Certains se sont abonnés à Disney +, Netflix, Amazon vidéo, OCS... et finalement, ont regardé la centième rediffusion du gendarme de Saint-Tropez.

Bref, chacun a vécu son confinement comme il le voulait mais surtout comme il le pouvait. No judgement.

Mais il faut être réaliste, nous faisons face à un ennemi invisible. Une guerre où les armes ne sont pas égales. Une bataille que nous devons tous mener de front sans quoi, nous ne pourrons JAMAIS reprendre nos vies d'avant.

Mais voilà, le 11 mai me fait peur...

Cette date tellement attendue que j'ai peur que les gens ne respectent plus aucune règle, aucun geste barrière... ne voulant plus avoir aucune contrainte.

Bien sûr, on ne peut pas rester éternellement confiné. Bien sûr, il faut malheureusement qu'un certain nombre de personnes soient contaminées pour créer une immunité de la population. Bien sûr, il faut que les personnes qui vivent seules puissent voir d'autres personnes. Bien sûr, il faut que les personnes victimes de violences conjugales puissent le dire et s'enfuir tant qu'il est encore temps. Bien sûr, il faut que les enfants en décrochage scolaire puissent retourner à l'école. Bien sûr, il est inadmissible qu'un enfant battu reste à son domicile. Bien sûr, la liste est très longue...

Mais voilà, le 11 mai me fait peur...

Dans la sweetfamily, nous avons fait le choix d'un slow déconfinement. Pas de retour à l'école pour nos filles (de toutes façons leur école reste fermée). Pas de retour au bureau pour nous (télétravail pour le sweetdaddy et poursuite du chômage partiel pour moi). Pas de sorties shopping, amis, tourisme prévues dans les prochaines semaines. Nous étudions certes avec attention jusqu'où les 100km autour de chez nous peuvent nous amener sans toutefois avoir envie de quitter notre petit nid. Nous apprenons à rêver plus proche mais pas forcément plus petit. Nous agrandissons jour après jour notre collection de masques. Nous... nous ne savons pas où tout cela va nous mener mais nous y allons tous les 4 ensemble. 

J'ai peur qu'après tous ces efforts consentis durant le confinement, tout s'envole en fumée à cause de personnes qui n'ont pas de conscience de l'autre, des autres...

Finalement, le déconfinement ne serait-il pas plus compliqué que le confinement?

MERCI aux soignants! Continuons à les soutenir!

#nojudgement #deconfinement #11mai2020

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Muriel

Sweetmum ou les tribulations quotidiennes d'une famille simple et heureuse !
Voir le profil de Muriel sur le portail Overblog

Commenter cet article